Rechercher

La dernière lettre

Je pense encore plus que d'habitude à mes grands parents ces temps-ci. J'ai perdu mes 3 grands-parents en 2016 (J'ai un grand-père qui est malheureusement décédé avant ma naissance) et pour être honnête, je suis soulagée qu'ils ne vivent pas la crise actuelle et que mes parents et ma famille n'aient pas à vivre ce stress également. J'ai d'ailleurs beaucoup d'empathie pour toutes les familles qui doivent faire face à cette situation, ça doit être très difficile. J'ai vu mes grands-parents dépérir en CHSLD à la vitesse de l'éclair dans leurs dernières années. Je n'ose pas imaginer ce que devais ressentir mon père qui se rendait pratiquement tous les jours sur place pour prendre soin d'eux et aider le personnel, qui déjà, était débordé. La famille et le deuil je trouve ça très intime, je n'avais jamais mentionné le décès de mes grands-parents sur les médias sociaux, je ne juge pas ceux qui le font, c'est juste quelque chose que je n'ai jamais fais pour plusieurs raisons que je ne saurais vraiment expliquer. L'an dernier, avant de partir à Calcutta avec les filles, je me suis fait tatouer le numéro de téléphone de mes grands-parents, et comme le projet faisait aussi partie d'un documentaire, le moment a été filmé et j'ai comme brisé la glace du deuil public en grand sur TV5. Je ne suis d'ailleurs pas capable de regarder ce segment: https://www.tv5unis.ca/videos/les-princes-a-calcutta/extras/20299. Pis je me suis dis que tant qu'à avoir brisé la glace, c'était un bon moment pour partager quelque chose de positif sur nos grands-parents et de proposer des idées pour leur faire du bien, dans ces circonstances difficiles.


Avec les joueuses des Princes, nous collaborons donc avec le CHSLD Saint Georges à Montréal pour écrire des lettres aux résidents qui vivent de la solitude. C'est un petit geste, mais dans le contexte, c'est le mieux qu'on puisse faire pour peut-être mettre un petit baume sur leur coeur. Je vous partage une lettre que j'ai écris à mon grand-père et que j'ai seulement lu à ma famille à ses funérailles il y a 4 ans. Je regrette de ne pas lui avoir donné en vrai. Si vous avez encore vos grands-parents, j'espère peut-être vous inspirer à leur écrire maintenant pourquoi ils ont marqué vos vies et leur dire merci. Si vous n'en avez plus, comme moi, je vous invite aussi à contacter le CHSLD de votre région pour avoir les numéros de chambres des résidents seuls afin de créer un groupe de correspondance avec vos ami.es. Je vais revenir à ma phrase de prédilection: c'est peut-être une goutte dans l'océan, mais il faut mettre sa goutte :)

-------------------------------------------------------------------------



Cher papi,


Dommage qu’on attende souvent que les gens partent pour leur dire ce genre de choses, mais j’ose croire que tu savais tout ça au fond de toi. Je tenais à te dire merci pour plusieurs raisons, parce que, et je m’excuse d’avance pour mes parents ;), mes souvenirs d’enfance les plus beaux sont ceux que j’ai passé avec vous, dans votre rassurante maison à Hull. La maison où tout goûtait bon, tout sentait bon et où je me faisais toujours dire oui (hihi!). Tout d’abord, je me souviens de votre grande histoire d’amour à toi et mamie, probablement la plus belle que j’ai vu de ma vie, à ce jour. Aussi différents que vous puissiez être, la façon dont tu la regardais, la douceur avec laquelle tu lui tenais la main, le désir constant de rendre heureuse ma grand-mère….je me souviens que ça m’impressionnait de te voir lui ouvrir la porte tout le temps, de t’assurer qu’elle était confortable dans toutes les situations. Elle était ta reine et son bonheur faisait le tien. D’ailleurs, elle t’aimait tout autant, je ne me tannais jamais d’entendre l’histoire de votre première rencontre, de voir les étoiles dans les yeux de mamie lorsqu’elle parlait de toi. Des étoiles qui ne partaient jamais avec le temps, je te dirais même qu’elles brillaient de plus en plus. Ensemble, vous avez choisi d'adopter 3 enfants à qui tu as tout donné. Je te remercie d’ailleurs, de m’avoir choisi le meilleur papa du monde.


Tu ne le sais peut-être pas, mais grâce à toi, j’ai maintenant une confiance en moi qui me permet d’aller toucher mes rêves et de croire que je peux tout accomplir. Je me souviens que lorsque j’étais avec toi et mamie, à travers votre regard, j’étais bonne dans tout, j’étais tout le temps belle, tout le temps gentille, tout le temps une fille spéciale qui méritait le meilleur, parce que vous me faisiez sentir comme ça. Vous me faisiez toujours sentir comme si tout était possible pour moi et aujourd’hui, ça me permet de me dépasser dans des projets et dans ma carrière. Vous avez beaucoup contribué à mon développement et à mon estime de moi et c’est probablement le plus beau des cadeaux des nombreux que vous m’avez offerts dans ma vie.



Merci papi de m’avoir regardé des heures et des heures dans la piscine à faire des acrobaties et me penser une athlète olympique sans jamais te tanner et en me disant tout le temps que j’étais bonne, même quand j’étais poche ;) . Merci d’avoir embarqué dans tous mes projets de jeux inventés juste pour me faire plaisir. J’ai toujours senti que tu étais heureux de le faire. Ton cœur était tellement pur que tu faisais passer les besoins de ceux que tu aimais avant les tiens et cela suffisait à te rendre heureux. Je me souviens aussi comment je t’admirais, j’aimais tant aller te voir à ton bureau et j’étais très fière de dire que mon grand-père était le meilleur optométriste du monde. Je dois t’avouer que j’ai longtemps fait semblant d’avoir besoin de lunettes juste pour passer des examens avec toi et te voir travailler, d’avoir ce moment privilégié avec toi où je t’admirais tant. Je pense que tu le savais qu’au fond je n’avais aucunement besoin de lunettes, mais encore une fois, tu savais que ça me faisait plaisir. Plus vieille, j’aimais nos discussions, tu me faisait souvent rire, parce que je me rendais compte à quel point tout était simple pour toi et ta vie était seulement guidée par la passion et l’amour. Tu aimais ton travail, tu aimais ta femme, tes enfants et tes petits-enfants. Tu n’avais besoin de rien d’autre. Tu te foutais pas mal de l’argent, des vêtements ou de tout autre bien matériel. Je trouvais ça d’ailleurs vraiment drôle quand tu demandais des sous à grand-maman lorsqu’on allait louer un film ensemble. Tu n’avais jamais une cenne dans tes poches, ça ne t’intéressais pas de gérer ça. On en riait tous les 2 dans l’auto en se rendant au club vidéo. J’aimais aussi quand tu me parlais de tes études, de ta vie quand tu avais mon âge. Je te trouvais brillant et cultivé. J’aimais que tu me partages tout ça. Je pourrais t’écrire tant de souvenirs, mais je vais les garder dans mon cœur, je sais qu’ils seront dans le tien aussi.


Jacques Vinson, the legend!

Tu feras toujours partie de moi et je vais toujours penser à toi, parce que tu fais partie de qui je suis, de mon identité. Merci de nous avoir légué ce beau cadeau qu’est le don de soi et l'empathie. Je voulais aussi souligner, même si je sais qu’il n’aime pas être mit de l’avant, l’implication de mon père dans ta vie, surtout dans les dernières années plus difficiles. Je crois qu’il a su être à la hauteur avec toi de ce que tu as été pour lui et pour tes enfants ainsi que tes petits-enfants. Je suis extrêmement fière de porter ton nom et je te promet de l’honorer avec la même douceur et générosité que tu m’as légué. Les anges sont chanceux de t’avoir avec eux, ils doivent d’ailleurs penser que tu fais partie de leur gang, en tout cas tu es notre ange à nous. Je t’aime pour toujours xxx Ta Léa



Léa Vinson / Prince de l'équipe des Verts


Léa est la fondatrice et la présidente des Princes. C'est une solitaire bien entourée qui a constamment soif de nouveaux projets (et de vino nature!). Léa est une fille bien burlesque et vous comprendrez rapidement que ce mot est parfaitement adapté à sa vie et sa personne !



Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

Nos partenaires