Rechercher

Plein de meufs!

Je suis un garçon manqué, un ''Fomme'' (Femme-Homme). J'ai toujours traîné avec des gars, et je me sentais à ma place avec eux, car pas d'embrouilles ou de jalousies. Il est arrivé parfois que l'un d'eux s'imaginait des choses, mais une bonne petite claque de cow-boy dans la nuque et hop, ça rentrait dans les rangs (non mais!!). Quand j'ai décidé de quitter mon village de France pour venir icitte (et ouais, québ-style) il y a maintenant 4 ans, je n'aurai jamais imaginé côtoyer autant de ''meufs''. J'ai eu une amitié d'enfance/adolescence avec une fille qui a duré 12 ans. Je lui donnais tout: mon énergie, mon temps et mon amour inconditionnel, jusqu'au jour où cela a viré au cauchemar et elle m'a terriblement blessé et déçue. J'ai décidé de couper les ponts, et me suis promis que l'on ne m'y reprendrait plus. J'ai eu d'autres connaissances féminines qui auraient pu être des amitiés, mais le mal était fait. J'ai décidé de ne laisser aucune chance et une misogynie malsaine s'est développée en moi.



Lors de mon arrivée à Montréal, Estelle, ma belle-sœur, m'a proposé de me joindre à elle dans une équipe de balle-molle. Je suis naturellement sportive et j'étais emballée. Par contre, elle ne m'avait pas précisé que nous serions 25 filles autour d'un barbecue. Je ne me suis pas sentie à l'aise au début, j'étais même un peu effrayée par toutes ces voix féminines autour de moi... j'ai dit à Estelle que je ne tiendrai pas le coup. Et puis ma peur passée (au bout d'une bonne heure tout de même), je me suis mise à discuter avec les unes et les autres. Je les ai trouvés badass, pas prise de tête, et vraiment intéressantes.



Les années ont passé et je suis toujours là. Nous sommes désormais plus de 80 filles et je me sens bien. Elles sont compétitives, solidaires, intelligentes et foutrement belles! Je suis amie avec plusieurs d'entre elles et je passe de super moments. Même mon humour franchement beauf et limite passe super bien (petit clin d’œil à Mylène et Mich-Mich, mon meilleur public).


Les Princes m'ont fait beaucoup de bien, et elles continuent à m'en faire. Par contre, tenez le pour dit, pas touche à mes poules sinon je poutre vos genoux!!!




Lala (Numéro 99)


Lalena Durrieu / Prince de l’équipe des oranges

Maman dévouée d'un petit gars extraordinaire, grande gueule avec un humour noir, ayant le cœur sur une main et un bat dans l'autre.



Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

Nos partenaires