Rechercher

Avant-Après

Je ne suis pas une taille plus, mais je ne suis pas une instababe non plus. Je suis pas une athlète, mais je suis pas une larve non plus. J’ai pas de trouble alimentaire, mais j’ai pas une relation saine avec mon alimentation non plus. Alors je suis quoi ? Je sais pas je suis dans quelle catégorie. Pire. Je pense que j’ai pas de catégorie à moi. Aussi loin que je me souvienne, j’ai voulu changer mon corps. Je regarde les photos de mon bal de finissant et je me rappelle me trouver si grosse ce jour-là. Je pense que ma robe était une taille 2.


Je me suis souvent sentie mal pendant plusieurs heures après avoir mangé du pain. Je ne parle pas de manger une baguette de pain blanc avec un pot de nutella. Je parle d’un sandwich au pain multigrain avec de l’humus et de la laitue ! Déjà très jeune, j’ai compris que le pain blanc était l’ennemi et que le lait écrémé était mieux pour ma shape que le 2% ! J’ai bu des shakes protéinés. Je me suis entraînée comme si ma vie en dépendait. J’ai refusé des verres sur des terrasses parce que ce n’était pas ma journée de triche. J’ai commandé des olives pendant que mes amies mangeaient des frites ! J’ai été une photo avant / après ! Je suis revenue à la version avant. Ça fait mal. Quand tu dépasses ta mauvaise version, ça fait très mal.

Le jour où j’ai réalisé qu’entre amies on se félicitait quand on perdait 5 livres, mais qu’on parlait dans le dos des autres quand une prenait trop de poids, j’ai compris que ça allait pas.


J’ai 32 ans et je viens tout de juste de comprendre que depuis toutes ces années, j’essaie d’avoir l’air de ce que les autres veulent que j’ai l’air. Mais ça m’a pris 32 ans pour comprendre que personne a les mêmes goûts. J’ai plus de repères ! Est-ce que je dois avoir des fesses bombées ou ça c’est plus la mode ? Pourquoi à 19 ans je portais une brassière push up avec les bretelles croisées dans le dos (You know what I’m talking about girls) pour avoir le plus beau décolleté possible et maintenant, tous les vêtements que j’essaie seraient plus cutes si j’avais des petits seins ? Comment je gère un décolleté dans une bralette molle ?


Mais là, je suis tannée ! Ça suffit ! Depuis maintenant plus de 2 semaines, j'ai complètement changé qui je suis sur les réseaux sociaux et c’est fou le bien que ça me fait. J’ai «unfollow» les instababe et leur 6 pack en bikini pour suivre des vraies filles! Des filles qui portent des Bikinis, même si elles ont pas l’air des mannequins sur le site de la boutique ! Je me surprends à regarder mon ventre sans me juger. À marcher en sous-vêtement en me trouvant cute, alors que mon corps n’a pas changé en 2 semaines. C’est les mêmes cuisses, les mêmes fesses. Mes seins ne sont pas plus gros ou plus haut. Mais ils sont les miens pis je les aime !


On va pas se mentir ! Je peux pas blâmer les réseaux sociaux pour tous mes maux ! Ils existaient pas quand je refusais un dessert à 14 ans. Mais ils ont empiré le regard que je porte sur mon pauvre corps ! Oui pauvre corps ! Je lui ai pas donné beaucoup d’amour à celui-là. Pourtant, c’est ce même corps qui me permet de toujours participer à mille et un projets. C’est ce corps qui me permet de jouer à la balle avec mes princes d’amour. C’est ce corps qui me permet de voyager. C’est ce corps qui m’endure à travers tous ces changements. C’est ce corps qui me permet d’aimer pis de me coller ! Je pense qu’il est temps que je lui dise merci ! Depuis que j’accepte mes petits travers, je me rends compte que j’ai plus d’énergie et surtout plus de temps ! C’est vrai ! Je réalise que je passais plusieurs minutes (pour ne pas dire heures) par jour à juger mon apparence. À me critiquer.


Je suis loin d’être capable de dire que c’est fini ! Que plus jamais je vais me juger ! Je l’ai fait ce midi en revenant de l’épicerie. Je me suis vue dans le miroir de l’ascenseur et je me suis pas trouvée si cute que ça dans mes short et mon petit top ! Mais plutôt que de me taper sur la tête. Je me suis regardée, pis je me suis souris ! Je revenais d’une sortie dehors pendant presque une heure, en short et en crop top, et pas une fois je me suis demandée ce que les gens à l’épicerie pensaient de mon corps, de ma cellulite et de mon bourrelet. Un petit miracle ici ! Un pas à la fois !


Je suis mon nouveau avant/après ! Pis mon après est identique à mon avant, mais il vient avec un sourire pis plein de confiance !


Couture (numéro 3)

Roxane Couture / Prince de l'équipe des Lilas

Roxane est un petit rayon de soleil sur 2 pattes. Le genre de personne qui devient amie avec toutes en 0.4 secondes. C'est aussi probablement la seule personne de Occupation Double 2019 qui a trouvé l'amour en Afrique du Sud (mais derrière la caméra). Pour savoir les détails, venez la voir jouer cet été ;)



Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

Nos partenaires